Sondage 2019

Comme vous le savez par les communications diffusées à la rentrée et après l'assemblée générale qui n'a malheureusement permis de ne rencontrer qu'une seule famille adhérente, l'école de musique est à un tournant important. La démission, effective à fin juillet 2019, de 3 des membres du bureau qui n'ont plus d'activité au sein de l'association rend la continuité de celle-ci problèmatique pour ne pas dire plus.

Depuis le début de l'année, le conseil d'administration a recherché des solutions pour garantir la continuité de l'école de musique. Pour cela il reste, dans tous les cas,  nécessaire d'avoir au minimum 2 membres qui acceptent de prendre en charge la gestion de l'association au sein de son bureau : 1 président 1 trésorier-comptable. A ce jour, nous n'avons reçu aucun candidature pour rejoindre le bureau mais restons sur un minimum requis d'une candidature pour permettre une continuité de l'association avec le membre du bureau actuel restant. L'idéal serait d'obtenir 2 candidatures pour une répartition des tâches un peu plus large et donc moins pesante.

Aujourd'hui, nous lançons donc un sondage pour connaître vos sentiments sur cette question. Une non réponse à celui-ci sera considèré comme une preuve de désintérêt de la présence d'une école de musique sur notre territoire et donc comme le choix de la troisième solution proposée ci-dessous.

3 solutions s'offrent à nous :

1 - Une continuité dans le mode de fonctionnement actuel grâce à l'entrée au bureau d'un membre minimum pour complèter celui-ci et prendre en charge le poste de trésorier-comptable. Il est bien entendu dans cette hypothèse qu'un transfert de connaissance serait organisé avant le prochain mois de juillet. C'est la solution la meilleure pour tous, elle réclame de l'investissement pour un travail mensuel au niveau comptabilité : dépots des chèques des cotisations et/ou des activités en banque, saisie des salaires sur l'application du Chèque Emploi Associatif et diffusion des fiches de salaire, suivi et mises à jour du livre de compte dans l'application fournie par la banque et suivi personnalisé du budget annuel.

2 - Un basculement de l'association en mode simplifié : dans cette hypothèse, très fortement désavantageuse pour les professeurs sous contrat actuellement, l'association n'assurerait plus qu'un rôle d'organisaion transversale (audition, concert, prêt de salles par les communes, activités transversales, demandes de subventions éventuelles) et de mise en relation entre des élèves potentiels et les professeurs. Ces derniers seraient travailleurs indépendants et percevraient directement les cotisations des cours. BIen que permettant une certaine continuité, cette solution n'est pas vraiment satisfaisante pour les professeurs qui y perdent beaucoup mais nécessite quand même, au minimum une candidature pour assurer la gestion de la comptabilité de l'association hors salaires.

3 - La fermeture de l'école de musique. Cette solution n'est bien sur pas satisfaisante du tout, ni pour les adhérents en cours de scolarité avec nous,  ni pour les professeurs dont certains sont présents avec nous depuis une vingtaine d'années et que nous devrions licencier.   

Formulaire de Connexion